L’arTbitraire en quelques brefs mots…

L’arTbitraire. Lieu d’Expression littéro-artistique Libre. Les Landes. Nouvelle-Aquitaine.

C’est un laboratoire littéro-artistique producteur d’« excentrique ». Tour à tour et ensemble atelier artistique, atelier d’écriture, salle de rédaction, d’édition et de diffusion, café et espace d’expression, d’échanges et de partages. Un lieu décentré et vivant qui fonctionne pleinement grâce à un volontariat militant, coûteux et dévorateur de temps. A ce propos, un grand merci reconnaissant à « Vaness » , Lou et à « Groc » pour leur investissement dans le projet toujours en évolution.

©L’arTbitraire a désormais sa revue « A daDA (sur)… » . Elle associe création littéraire et création graphique. La participation à cette « oeuvre collective » se fait sur la base du bénévolat. Chaque artiste volontaire reçoit gratuitement un exemplaire de la revue à sa sortie. La revue est disponible à la vente sur le site et tous les bénéfices vont à une association préalablement choisie par les auteurs. Parce que c’est l’esprit solidaire de départ de la revue.

« A daDa (sur)… » laisse libre cours à la liberté d’expression et donc à la désinvolture et à l’impertinence. Après un numéro d’essai 0, un numéro 1, avec une équipe plus enrichie d’auteur(e)s et d’artistes, est désormais disponible.

© L’arTbitraire (micro-)éditeur !? Encore un nouvel « éditeur indé » !?

INSOUMIS au Principe d’Autorité, AUTONOME dans sa liberté d’éditer et DETERMINE à dénicher des intentions découragées, © L’arTbitraire farfouille résolument dans la merdier de la morne « normalité » pour y récupérer le négligé, le délaissé, le méprisé, le damné par l’Edition Totalitaire et Autoritaire. Parce que ce disgracié MERITE BIEN MIEUX ! Engagé corps et âme dans son combat, © L’arTbitraire n’hésite donc pas à dégueulasser son tee-shirt décoloré de « old motherfucker » pour faire découvrir des réalisations littéro-artistiques passées salopement sous silence.

Pour la petite histoire et… :

La création et l’édition par un heureux hasard de la revue « A daDa (sur)… » n° 0 a non seulement éveillé le désir de faire découvrir d’autres artistes-auteur(e)s dédaigné(e)s par les maisons d’édition classiques, mais a aussi incité la petite équipe éditoriale de ©L’arTbitraire à tenter l’aventure « édition d’ouvrages artistiques ». Une foutue aventure qui l’oblige à faire à peu près tout de A à Z. Un « touche-à-tout » obligé qui colle finalement bien avec l’esprit de cette maison militante de toute petite édition.

©L’arTbitraire (micro-)éditeur sait que son engagement dans l’aventure éditoriale nécessitera du temps, des sacrifices personnels et que les premiers livres édités le seront à perte. Qu’importe ! ©L’arTbitraire (micro-)éditeur s’obstinera dans ses résolutions de départ. A savoir : 1) Privilégier la publication de « textes bruts » plutôt que de « textes littéraires ». A quoi bon, en effet, défigurer le texte essentiel pour le rendre plus acceptable aux lecteurs et aux lectrices bien éduqué(e)s ? La bonne question est posée. 2) Editer des artistes-auteur(e)s avec qui le courant passe franchement (parce que c’est bien plus sympa de progresser en concordance mutuelle) et sur papier… réel (!) (parce que le livre est un objet de plaisir sensuel). 3) Se débrouiller intrépidement avec ses fonds propres pour offrir aux artistes-auteur(e)s, sans voix ni voie consenties, une possibilité autre et véritable d’expression et de cheminement. 4) S’évertuer à accompagner du mieux possible les artistes-auteur(e)s, en respectant au plus près leurs souhaits (et ils/elles en ont !) ; et ce, jusqu’à la fin de leur contrat. Sa devise : «  Nous nous revendiquons imparfaits. Nous ne promettons donc pas l’impossible. Et nous faisons et apprenons à faire encore mieux en cheminant ensemble ». L’auteur choisit par l’équipe éditoriale n’a rien à payer pour se faire éditer. Sa seule « obligation » est d’être acteur de sa promotion aux côtés de l’équipe qui, elle, s’est engagée à faire connaître l’œuvre dans les meilleures conditions possibles au plus grand nombre. Etre éditeur autrement, c’est être un expérimentateur de l’instant ! Une aventure éditoriale éphémère ? L’avenir le dira…

Bon à savoir avant de… Vous l’aurez déjà compris, ©L’arTbitraire éditeur s’est donné pour humide et collant plaisir de mettre en exergue les esprits abracadabrants, bizarres, choquants, perchés, déglingués, dépaysants, déréglés, détraqués, enragés, étranges, extravagants, fissurés, frappeurs, inattendus, incertains, inquiets, simples, tourmentés et tutti quanti. Ses premières publications circulent encore de « main en main » et à l’écart des épineux et dangereux circuits habituels de commercialisation. Une « DIFFUSION ET DISTRIBUTION UNDERGROUND » qui peut ne pas répondre à la haute espérance de certain(e)s artistes-auteur(e)s. L’intention de départ (offrir une première « carte de visite littéro-artistique » afin mettre l’œuvre éditée à la lumière d’une bougie) est là. Reste maintenant à continuer à œuvrer pour précipiter le travail retenu à la lumière de l’aurore. Après… Sinon, les premiers ouvrages édités peuvent être achetés directement à ©L’arTbitraire ou être commandés sur la boutique du site (encore en évolution). A ce propos, n’ayez vraiment pas peur de nous communiquer tout problème rencontré lors de votre commande sur cette boutique en ligne.

Maintenant que vous savez l’essentiel, vous pouvez, si vous le voulez, nous envoyer sous forme numérisée votre production littéro-artistique. Elle doit bien évidemment coller au sain esprit underground ! Nous avertissons par conséquent : auteur(e)s-artistes affamé(e)s d’un besoin de reconnaissance à tout prix, vous n’êtes pas les bienvenu(e)s ! Pour finir, n’hésitez surtout pas à nous solliciter pour toute autre précision complémentaire.